Table des matières

La Vallée Blanche à Chamonix, un itinéraire de ski mythique du Massif du Mont Blanc en Haute-Savoie. Mais si vous ne savez pas skier, pas de panique ! Les raquettes à neige sont un allié précieux pour découvrir cette région en hiver. Dans cet article, vous trouverez toutes les informations pratiques pour découvrir la Vallée Blanche en raquettes à neige. Nous vous donnerons également un récit détaillé de notre micro-aventure dans cette région.

 

Attention : cet itinéraire est en haute montagne, partir sans guide est donc réservé à un public averti et connaisseur de la marche sur glacier et secours en crevasse. Si vous n’êtes pas sûr de vous, c’est l’occasion de partir avec un(e) guide et d’améliorer vos connaissances dans cet endroit de toute beauté.

Les informations pratiques pour découvrir la Vallée Blanche à chamonix en raquettes

L’itinéraire que nous avons choisi pour découvrir la Vallée Blanche de Chamonix en raquettes

 

Il existe plusieurs itinéraires pour découvrir la Vallée Blanche dans le Massif du Mont Blanc (6). Nous avons choisi l’itinéraire “classique” (le numéro 1 en photo), le moins direct, jusqu’au refuge du requin.

 

 

C’est l’itinéraire le plus fréquenté et le plus accessible depuis l’Aiguille du Midi. Les pentes y sont modérées à faibles. Les deux zones les plus périlleuses sont la combe avant le refuge du requin et la salle à manger juste après.

vallée blanche topo
Crédit : guides-mont-blanc.com

Jour 1 : Aiguille du Midi – Refuge du Requin → 4h (environ) 8km 1200D-

Jour 2 : Refuge du Requin – Chamonix via Montenvers (Grotte de Glace) → 7h (environ) 16km 1500D- 200D+

 

Tarif du refuge (hors sac = sans les repas) : 30€ (ou 17€ si membre FFCAM)

Tarif du téléphérique : 54€ l’aller simple (il faudra se rendre sur place pour réserver en aller simple). Nous avons pris le téléphérique de 11h30.

L’équipement à avoir pour partir en raquettes dans la Vallée Blanche

 

Pour partir en raquettes dans la Vallée Blanche, il est nécessaire de s’équiper de raquettes à neige (les modèles classiques de la marque TSL sont très bien), de crampons et piolet (pour les passages sur neige dure et plus pentus), de corde et baudrier avec le kit secours en crevasse, et d’un casque. 

 

 

Pour les vêtements, nous recommandons la méthode de l’oignon (superposition des couches de vêtements avec une base en laine mérino).

 

Il fait froid là haut, donc prenez des habits chauds.

 

 

Les précautions à prendre pour visiter la Vallée Blanche et l’Aiguille du Midi en raquettes

 

La vallée blanche à Chamonix est une destination populaire pour les amateurs de sports d’hiver et de montagne. Si vous prévoyez d’explorer cette région en raquettes pendant la saison hivernale, il est important de prendre certaines précautions pour votre sécurité.

 

 

Il est recommandé de voyager avec un guide si vous n’êtes pas familier avec la haute montagne. Avant de partir, vérifiez les prévisions météorologiques et les conditions de la neige pour éviter les avalanches et les conditions dangereuses. Restez attentif à votre environnement et évitez de prendre des risques inutiles. 

 

 

Enfin, assurez-vous de respecter les règles de conduite en montagne et de prendre soin de la nature en ne laissant pas de déchets derrière vous.

Récit de notre micro aventure dans la vallée blanche en raquettes à neige

La fin de la saison et un emploi du temps plus léger nous ont laissé l’opportunité d’aller s’aventurer dans le Massif du Mont Blanc. Une belle balade en perspective, en attendant de pouvoir profiter des sentiers de randonnée très bientôt.

 

Ce massif que l’on contemple depuis bientôt un an de notre balcon. Nous l’avons aussi admiré il y a quelques mois lors de notre périple à pied en Suisse. Des aiguilles acérées et des glaciers imposants, il me tardait de pouvoir pénétrer dans son antre.

Je ne pensais pas avoir l’opportunité de le faire aussi facilement et surtout en raquettes !

 

Première étape : le téléphérique de l’Aiguille du Midi

Merci au téléphérique de l’Aiguille du Midi. Nous passons de 1000m d’altitude à 3800m en à peine 30 minutes. Mal de crâne assuré arrivé là haut. Nos sacs pèsent aussi lourd que si nous partons une semaine … On a vu large (encore une fois) sur la nourriture ! On mange alors nos sandwichs avec la vue sur les plus hauts et emblématiques sommets du Massif. Nous voyons même le Cervin se dessiner au loin. La météo est parfaite, les conditions sont bonnes, nous avons choisi le moment idéal !

 

On enfile les baudriers et crampons et on commence à descendre l’arête de l’Aiguille du Midi. Nous sommes partis après la vague des skieurs et alors que cet itinéraire bien équipé doit être parfois bondé, nous sommes presque seuls !

 

Découverte du glacier et encordement pour traverser la Vallée Blanche

Nous prenons pied sur le glacier et on enfile les raquettes. Il y a encore pas mal de neige et même si je peste régulièrement car on s’enfonce, elles se révèlent bien pratiques ! On en prend plein la vue, quel kiffe de se retrouver en pleine montagne ensemble. On aperçoit au loin un groupe de skieurs descendre de l’Aiguille du Diable par un itinéraire qui semble très pentu ! C’est vraiment une discipline qui me fascine mais qui ne me tente pas plus que ça quand même !

 

J’aime la marche car elle permet de prendre le temps, de contempler, de se perdre dans ses pensées. Les raquettes en hiver procurent ce même plaisir. Alors bien sûr ici, la prudence reste de mise tout au long de l’itinéraire car il ne faut pas oublier que nous sommes sur un glacier !

 

Je suis première de cordée pendant toute cette descente. Et bien que l’itinéraire soit assez évident et “pisté”, cela procure tout de même de bonnes sensations de n’avoir personne devant soi et de devoir être encore plus attentive à l’environnement (bon je n’ai pas toujours choisi le chemin le moins pentu mais bon …)

 

Un itinéraire plus long que prévu à raquettes dans la Vallée Blanche

Nous empruntons l’itinéraire classique de la Vallée Blanche. Ce n’est pas un tracé direct vers le Refuge du Requin et avec les arrêts répétés, nous mettons plus de temps que prévu. Mais pas de pression, nous sommes partis suffisamment tôt et la météo est stable, nous pouvons donc simplement apprécier la vue et nommer tous les sommets qui nous entourent (activité favorite de Thomas avec l’application Peak Finder).

 

La zone de la “Salle à Manger” où se situe le Refuge du Requin est très crevassée et assez casse gueule en raquettes. Je choisis donc de mettre les crampons à quelques centaines de mètres du refuge pour me faciliter la vie et surtout pour me sentir plus en confiance sur mes pieds !

 

Nous passons la nuit dans ce petit refuge perché sur un éperon rocheux à côté des crevasses béantes. Les nuages nous bouchent un peu la vue ce soir mais peu importe, on se sent vivant (et fatigué) en pleine montagne ! Nous avons préféré amener notre nourriture (petit budget, bonjour) et nous sommes donc qualifiés de “hors sac”. Drôle d’expression. On mange donc notre repas préféré : pâtes au pesto et parmesan, suivi d’une assiette de fromage et d’un petit cake marbré ! Le grand luxe en somme.

 

Nous ne faisons pas long feu et à 20h30, nous sommes déjà au lit.

 

 

Une deuxième journée à pied dans la Vallée Blanche

 

Nous nous réveillons naturellement vers 7h le lendemain. Le ciel est bien dégagé et les premiers rayons du soleil illuminent la mythique Aiguille Verte. On mange quelques morceaux de cake et nous nous préparons à partir. La neige est assez compacte pour que nous partions en crampons. Nous allons descendre par des zones très crevassées, nous devons donc redoubler de vigilance.

 

Très vite, nous arrivons sur la Mer de Glace qui s’étend sur une dizaine de kilomètres. Face à nous les Drus et l’Aiguille Verte. Nous avançons à bonne allure grâce aux nombreux passages des skieurs, la neige est parfaite pour avancer ! Nous quittons alors cet univers blanc et nous retrouvons des signes de végétation : une petite feuille séchée sur la neige nous indique que la forêt est toute proche. La neige et la glace sont peu à peu remplacées par la roche grise. Des grues et de grands escaliers nous indiquent alors que nous sommes arrivés à côté de la célèbre grotte de glace.

 

Nous jouons alors les touristes et on en profite pour faire une petite visite avant de monter les centaines de marches jusqu’à la gare de Montenvers. Des panneaux nous indiquent où se situait le glacier il y a quelques années. Sans commentaire …

 

Arrivée à la gare de Montenvers

 

On s’installe alors face aux Drus et aux Grandes Jorasses pour une petite pause. Pour retourner à Chamonix, nous pouvons soit prendre le train (payant) ou bien un petit sentier de randonnée. Nous choisissons évidemment la seconde solution. D’abord un peu casse gueule avec la neige, nous reprenons ensuite plaisir à marcher sur un sentier vierge de neige. Vivement l’été, c’est quand même plus simple pour vadrouiller ! 



Conclusion : la Vallée Blanche en raquettes

Après une belle ascension du Mont Buet, nous avons adoré découvrir la Vallée Blanche en raquettes à neige. Nous avons traversé des paysages somptueux tout en découvrant les joies de la haute montagne en hiver. Si vous êtes un amateur de sports d’hiver et de montagne, nous vous recommandons fortement cette région. Assurez-vous simplement de prendre les précautions nécessaires pour votre sécurité et de respecter l’environnement en ne laissant pas de déchets derrière vous.

Objectif du blog Bichette Voyage

Vous transmettre mes connaissances de l’outdoor et faciliter l’organisation de vos prochains voyages.

 

En tant que Travel Planner, ma mission est de vous faire gagner du temps en cherchant pour vous “les meilleurs plans” pour vos vacances. Un gain de temps pour vous tout en profitant de mon expertise.

 

À travers mes articles de blog et mes réseaux sociaux je vous partage mes conseils pour vous aider et vous inspirer dans la préparation de vos vacances.

1 commentaire

Xavier & Caroline 11/04/2023 - 06:35

Génial, j’ai suivi tes stories sur cette magnifique aventure donc je suis bien contente que tu partages un article là dessus. Bon avec Xavier on n’a pas du tout les compétences de faire ça seul mais j’espère qu’un jour on aura l’occasion d’une telle aventure. On en parle déjà depuis le début qu’on ai ensemble de faire la vallée blanche en ski. Mais j’aime tellement la rando que le format vallée blanche en raquettes me plait beaucoup aussi. En tout cas merci pour ton bel article et magnifiques photos pour illustrer!

Répondre

C'est le moment de laisser un petit commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Liens utiles

J'organise vos prochaines vacances !

À partir de 40€