5 raisons qui m’ont poussé à partir en voyage seule

by Gwendoline

Partir en voyage seule c’était une idée inconcevable. Et pourtant des raisons de le faire, il y en avait des centaines.

Jusqu’à la vingtaine bien tassée je n’osais pas faire grand chose toute seule. Pourtant il est arrivé ce moment dans ma vie où j’ai réalisé que je n’étais pas à ma place.

C’était en Janvier 2015. J’étais en Australie, à Sydney. Ça sonne exotique n’est ce pas ? Et pourtant j’étais partie là-bas pour faire un stage de 6 mois dans les ressources humaines, rien de très excitant ! 

Au bout de quelques semaines, j’ai décidé de quitter mon ex copain après 7 ans de relation plus ou moins difficile. J’ai décidé de mettre en pause mes études et d’acheter un aller simple pour le Cambodge.

Bref, j’ai surtout décidé de n’écouter que mes désirs et d’en apprendre plus sur moi même.

Je vous partage ici un petit bout d’intimité et vous livre les 5 grandes raisons pour lesquelles j’ai osé tout quitter et partir seule à l’aventure. Et puis qui sait, peut-être que certain.e.s d’entre vous oseront à leur tour se lancer dans l’aventure en solo. 

Raison n°1 qui m’a poussé à partir en voyage seule : l’envie de mieux me connaître

J’ai décidé de partir en voyage seule alors que j’allais avoir 24 ans. J’ai passé mes années de lycée et d’université avec le même copain. Nous partagions appartement et nous faisions les mêmes études. On faisait tout à deux ! 

Le problème c’est que lorsque l’on se rencontre si jeune, il est parfois difficile de construire sa propre identité. Cela dépend évidemment des personnalités, mais j’étais le genre de fille qui avait peu confiance en elle et qui avait sans cesse besoin de quelqu’un pour oser faire les choses. 

Peu de chose me passionnait, je passais beaucoup de temps devant mon ordi à regarder des séries. Je trouvais cela bizarre d’ailleurs, de ne pas avoir de passion ! 

Une chose est sûre, j’ai toujours eu un goût prononcé pour les voyages. Toute petite déjà, nous partions avec ma mère et mon beau père en road trip au Maroc ou en Tunisie. J’en garde encore de très bons souvenirs. Je n’avais même pas 10 ans et je prenais déjà l’avion et je partais découvrir les dunes du Sahara ! 

Mais je me suis construit en binôme et au fond de moi je me demandais qui étais-je vraiment et quelles étaient mes envies et rêves. 

C’est donc cette envie de mieux me connaître qui m’a amené à acheter cet aller simple pour le Cambodge. Ce fut mon premier voyage seule.

La deuxième raison qui m’a poussé à partir en voyage seule : prendre mon indépendance

Mon indépendance, je l’ai (un peu) prise à 18 ans en quittant le nid maternelle. Je suis partie m’installer à Caen pour faire mes études. 

J’ai choisi de faire une licence d’économie par défaut. Je n’avais aucune idée du métier que j’aimerai faire plus tard. En fait, je me souviens dire souvent à ma mère “mais c’est quoi les avantages à travailler en CDI ?”. Je trouvais déjà cela peu envisageable de consacrer une grande partie de ma vie au travail. Avoir seulement 5 semaines de congés payés par an pour en profiter … c’est peu ! 

Mais voilà, quand on sort du lycée, nous sommes formaté.e.s à suivre des études, faire des stages sous payés (souvent) et enfin décrocher le graal, le fameux CDI. Et puis ensuite, tout s’enchaîne : le premier achat immobilier, le mariage et les enfants. 

Après ma licence, j’ai d’abord souhaité partir voyager 1 an en PVT en Australie (je n’étais pas seule). La raison officielle c’était pour apprendre l’anglais, mais dans le fond je partais surtout car j’étais encore paumée.

Je suis rentrée de ce PVT avec la ferme intention de préparer les concours pour entrer en école de commerce. Pour faire quoi ? Bonne question, mais c’était la bonne chose à faire. La voie à prendre pour briller en société et auprès de mon entourage.  

Le déclic

Et puis pendant l’été 2014, je m’offre un dernier grand voyage avant de débuter mon Master et de finir endettée : je pars au Sri Lanka pendant un mois. 

Ce voyage a été une grande révélation pour moi. J’y ai rencontré des voyageurs qui vivaient de manière peu conventionnelle. J’ai découvert une culture qui m’a fasciné. Cet été là, j’ai réalisé que partir en école de commerce était une grande erreur et que je n’y trouverai pas mon bonheur.

Je pensais que mon bonheur se trouvait ailleurs. Avec du recul, je sais désormais qu’il se trouve simplement dans ma tête, peu importe où je me trouve. Mais ce qui est sûr c’est que ma manière de vivre “hors cadre” m’épanouie bien plus que si j’étais restée dans un cadre plus conventionnel.

J’ai mis plusieurs mois à oser partir en voyage seule. Je redoutais la réaction de mon entourage. 

Et puis finalement j’ai décidé d’acquérir réellement mon indépendance en choisissant la vie que JE souhaitais. C’était une raison bien suffisante pour partir voyager seule. 

Voyager seule m’a permis de surpasser mes peurs

3 jours d’aventure en solo en Nouvelle Zélande

Comme je vous l’ai dit précédemment, pendant longtemps il a été impossible pour moi de faire les choses seules. De l’extérieur les gens pouvaient pourtant penser que j’étais une personne plutôt sûre d’elle car j’étais tout de même assez ambitieuse et tout me réussissait plutôt bien.

Mais de nombreuses choses m’angoissaient. J’avais peur de ne pas obtenir ma licence, peur de ne pas avoir assez d’argent pour finir le mois, peur de me retrouver seule, peur de ne pas être à la hauteur, peur d’être ridicule.

Bref, j’étais une angoissée “cachée”.

Qu’on ne s’y méprenne pas, encore aujourd’hui je suis anxieuse sur pleins de sujets, mais je peux enfin affirmer que jour après jour, je fais des progrès et l’envie de surpasser mes peurs et de sortir de ma zone de confort est immense. 

Choisir de quitter mes études et mon entourage pour partir voyager seule vers l’inconnu a donc été l’une des décisions les plus effrayantes que je n’ai jamais prise ! 

Prendre confiance en moi

Si voyager seule m’a permis une chose, c’est bien évidemment de prendre confiance en moi.

Quand on voyage en couple ou avec des ami.e.s, on peut toujours se reposer sur une tierce personne dans les moments de doute. Mais quand on voyage seul.e, nous n’avons pas d’autre choix que prendre soin de nous même et nous faire confiance.

Quand j’ai tout quitté en 2015 pour partir voyager seule, j’ai ressenti un énorme sentiment de fierté. Je me sentais plus forte que jamais d’avoir osé partir.

Quelques semaines après mon départ de Sydney, je suis partie en trek au Népal. Je n’étais pas une grande sportive et je courais seulement de temps en temps pour me donner bonne conscience. Je me suis dépassée et j’ai réussi à aller au bout de ce trek.

J’ai donc réussi à prendre confiance en moi en saisissant de nouvelles opportunités et en étant “successful”. 

Mais prendre confiance en soi c’est aussi réussir à se faire confiance dans les moments plus difficiles. Il m’a été parfois compliqué de prendre des décisions seule car je doutais de mes capacités. Avant de partir au Népal, j’étais persuadée qu’il fallait que je parte avec un groupe car je ne me sentais pas capable de me débrouiller seule. J’y suis finalement allée étape par étape. J’ai commencé par un petit trek bien balisé de quelques jours et puis finalement quelques mois plus tard je suis partie sur le circuit du Tour des Annapurna. 

J’ai écrit un article sur la randonnée quand on est une femme seule, c’est par ici !

voyager seule nouvelle zélande
Jour après jour, je me sens plus sereine quand je pars dans des zones reculées

Partir en voyage seule permet d’aller vers les autres

Tout le monde vous le dira quand on voyage seul.e, on est jamais vraiment seul.e. En fait c’est très facile de faire des rencontres car il y a de plus en plus de voyageuses et voyageurs solo. 

Mais si comme moi, vous êtes plutôt du genre introvertie et à préférer un petit cercle d’amis alors l’idée de multiplier les rencontres ne vous enchantent peut-être pas forcément. Je ne me considère pas comme une personne timide, mais plutôt comme quelqu’un de discrète.

Voyager seule est donc l’occasion pour moi de réellement sortir de ma zone de confort “sociale” et d’aller un peu plus vers les autres. Au début de mes voyages en solo je n’arrivais pas à “doser” et j’ai adopté des comportements qui ne me ressemblaient pas (parler ou voyager avec des personnes qui ne m’intéressaient pas forcément par exemple).

Finalement j’ai vite compris que je n’avais pas besoin de me forcer à être toujours sociale, à toujours rechercher la conversation. Je suis restée naturelle. 

J’ai donc remarqué que le plus important pour rencontrer de nouvelles personnes n’est pas forcément de toujours aller vers les autres mais surtout d’avoir une attitude positive et souriante. Bref, être ouvert.e. En étant dans cette dynamique j’ai réussi à aller de moi même parler à des personnes que je “sentais” sympathique et d’autres sont venues à moi.

Je ne suis jamais la personne qui connaît tout le monde dans les auberges, mais voyager m’a offert l’opportunité de créer de vraies amitiés et de trouver l’amour.

Conclusion : oser voyager seule

Pour conclure ce petit article plutôt tourné développement personnel que randonnée, je n’ai qu’une chose à dire : se lancer dans l’aventure en solo a été une expérience très bénéfique pour moi. J’espère que ce témoignage vous aidera à vous lancer à votre tour dans l’aventure. C’est ok d’avoir peur et de douter mais je vous assure qu’une fois lancé.e, vous en apprendrez beaucoup sur vous même et vous serez surpris.e de toutes les choses dont vous êtes capable !

Et puis surtout, n’hésitez pas à me raconter vos histoires en commentaire ou à me contacter sur Instagram.

2 commentaires

Bayou 19/05/2021 - 07:27

Wow je me suis complètement reconnue dans ta première raison de voyager seule, c’est exactement la manière dont je me sens! J’ai 24 ans et jusqu’içi je suis enfermée dans le mode de vie classique (je suis en finalisation de mon master !) alors que j’ai toujours rêvé de voyager! Toujours rêvé de voyager oui…mais trop peureuse et avec si peu de confiance en soi ca complique …
Je pense me lancer dans l’aventure à la fin de mon master, me recentrer et essayer d’enfin découvrir quelque chose qui me passionne réellement.
Merci beaucoup pour ton article, il m’a fait grandement plaisir! 😀

Répondre
Gwendoline 26/05/2021 - 00:22

Merci beaucoup pour ton commentaire ! Ca me fait plaisir que mon expérience ait pu te faire écho. Je n’ai qu’une chose à dire fonce et ne te fais pas trop de soucis, tu seras tellement fière de toi ensuite !

Répondre

C'est le moment de laisser un petit commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ÇA VA VOUS PLAIRE !