Quel équipement de randonnée choisir quand on est débutant ?

par Gwendoline

Quel équipement de randonnée choisir quand on est débutant ?

Choisir le bon équipement pour partir en randonnée peut être un vrai casse tête quand on est débutant. Tu es donc au bon endroit, si tu cherches à avoir des conseils et astuces pour partir en randonnée ou en trek. La randonnée devient de plus en plus populaire ces dernières années. Avec la crise sanitaire actuelle, nombreuses ont été les personnes à se rendre compte des bienfaits simples de la marche.

Je vais donc te partager ici quelques conseils liés à l’équipement qui m’auraient été bien utiles à mes débuts ! J’espère que tu trouveras les réponses que tu recherches, n’hésite pas à me laisser un petit commentaire, ça fait toujours plaisir et ça me motive encore plus à continuer de faire vivre ce blog axé sur la randonnée et les voyages.

Si tu souhaites aller plus loin dans la pratique de la randonnée, j’ai écrit un article qui détaille ma daily routine quand je pars plusieurs jours ainsi que la liste matos.

Table des matières

L’équipement indispensable quand on commence la randonnée

Si la randonnée est un sport accessible pour tous c’est d’abord car il peut s’adapter à toutes les bourses. Il n’y a pas besoin des dernières chaussures techniques pour sortir de chez soi et aller marcher en forêt.

Adepte d’un mode de vie tourné vers le minimalisme, je ne vais pas vous détailler la liste des mille et un gadgets inutiles (ou presque). Je vais vous parler uniquement de l’équipement de randonnée que je juge essentiel pour commencer la randonnée dans de bonnes conditions.

Les chaussures de randonnée, l’équipement de randonnée indispensable, comment les choisir ?

Si vous devez commencer par investir quelque part, c’est bien sûr dans une bonne paire de chaussures de randonnée.

Mais c’est quoi une bonne paire de chaussures pour partir en randonnée ? Vous êtes perdu parmi tous ces modèles ? Les tiges hautes, les tiges basses, les chaussures de trail …

Figurez vous, que je suis moi aussi toujours perdu tellement il y a de choix. Certains kinés et médecins ne jurent que par les tiges hautes car elles protègent soi-disant les chevilles, alors que d’autres vous diront de privilégier les tiges basses pour permettre un mouvement plus naturel

Mes conseils pour choisir ses chaussures de randonnée quand on est débutant : 

  • N’achetez pas une paire de chaussures sur internet, mais allez essayer plusieurs modèles en magasin. Vous seul pouvez savoir, dans quelles chaussures vous vous sentez le mieux car les morphologies de pied varient énormément (ensuite libre à vous de passer commande en ligne si les tarifs sont plus avantageux …)
  • Privilégiez peut-être une pointure au-dessus de votre pointure habituelle. Pourquoi ? Tout simplement car dans les descentes, vous n’aurez pas envie que votre pied vienne complètement butter au bout de votre chaussure de randonnée.
  • Pensez à peut être investir dans des semelles plus confortables et qui peuvent fournir un meilleur amorti / confort que celle d’origine. J’aime personnellement beaucoup les semelles en gel de la marque SIDAS qui m’offrent un amorti supplémentaire pour le confort de mes genoux.
  • Ne négligez pas l’importance des chaussettes : hors de question de partir en randonnée avec des chaussures toutes neuves et vos petites chaussettes de ville. Si vous souhaitez éviter au maximum les frottements (et donc les ampoules), les pieds humides et profiter pleinement du confort de vos chaussures, alors investissez dans une bonne paire de chaussette spéciale randonnée / trek. Nous avons clairement vu la différence pendant notre longue marche de 1 000 km dans la Cordillère des Andes. Nous avions acheté des chaussettes de trek en mérino et depuis nous avons toujours mis le prix pour avoir de la qualité.

Les points plus techniques à prendre en compte dans le choix de ses chaussures de randonnée quand on est débutant

  • Tige haute, tige basse ? Franchement, je ne préfère pas rentrer dans le débat car j’ai croisé des personnes qui ne jurent que par les chaussures de trail quelque soit le terrain et le poids de leur sac. A l’inverse, d’autres personnes veulent à tout prix une chaussure montante car elles se sentent plus en sécurité. Personnellement, je suis adepte des tiges mi-haute. Je trouve que c’est un bon compromis. Je recherche une chaussure plus solide que la chaussure de trail, mais je privilégie également le confort, que je trouve plus grand dans une chaussure plus basse que dans une botte trop fermée.

Edit : j’ai testé pour la première fois les chaussures de trail pendant le Te Araroa (la traversée de l’île du sud de Nouvelle Zélande). Je suis assez déçue du modèle que j’ai choisi (ultra raptor La Sportiva) car je les ai troué trop vite. Je teste donc un nouveau modèle en ce moment et je dois avouer que c’est quand même bien confortable d’avoir des chaussures souples et légères !

  • L’imperméabilité : les chaussures en cuir sont les plus imperméables. Cependant elles sont souvent chères et pas forcément très confortables. De nombreux modèles sont maintenant équipés de membrane imper-respirante (du type Goretex). Les guêtres peuvent vous apporter un petit confort en plus, l’eau s’infiltre moins entre la chaussure et le bas de votre tibia. Mais vous verrez, c’est sympa de randonner sous la pluie … Mais il n’y a pas de solution miracle, s’il pleut trop (ou que vous traversez des rivières avec vos chaussures, souvenir souvenir), vous finirez par avoir les pieds mouillés !

L’imperméabilité ne fait pas tout non plus, car si vos chaussures sont très imperméables cela signifie également qu’elles seront plus longues à sécher que des chaussures de trail par exemple.

Quel sac à dos choisir quand on commence à faire de la randonnée ?

Partir en randonnée avec un petit sac à dos c’est bien pratique ! Mais là encore, le choix est énorme et il peut être difficile de savoir si le super sac à dos à 150 euros que vous avez vu dans le magasin du coin vous sera vraiment utile au début. La réponse est NON.

Ne vous laissez pas non plus tenter par le sac trop mignon en promo sur internet. Ok, vous aurez le super look pour faire de jolies photos Instagram, mais croyez moi, avoir le dos transpirant après une heure de marche ou les épaules sciées par les bretelles, ce n’est pas génial ! 

 

Voici les conseils et astuces importants pour choisir correctement son premier sac de randonnée :

  • Le plus important c’est la qualité de portage : c’est quoi ça ? En gros, votre sac à dos doit être confortable à porter. Vous l’aurez sur le dos toute la journée alors dans l’idéal c’est sympa d’avoir des petites bretelles rembourrée et un dos matelassé / rembourré qui permette l’évacuation de la transpiration (évidemment, quand vous aurez grimpé vos premières montées, vous aurez dans tous les cas, le dos humide). Personnellement j’aime quand mon sac à dos à une ceinture de hanche, quand le sac commence à peser un peu plus lourd, c’est très agréable de pouvoir décharger du poids de ses épaules.
  • Privilégiez un volume de 20 à 30 litres maximum : ne vous encombrez pas avec un sac énorme pour des randonnées à la journée. Plus votre sac sera gros et plus vous serez tenté de prendre avec vous un tas de choses inutiles. Résultat ? Vous porterez un sac lourd. Et n’oubliez pas : le poids est l’ennemi numéro 1 du randonneur.
  • Pensez aux intempéries : privilégiez donc un sac qui soit imperméable ou bien doté d’une housse de pluie. Personnellement, mon petit sac à dos n’est pas imperméable, j’ai donc une petite housse de pluie. Astuce toute simple si vous n’avez pas de housse : prenez avec vous un grand sac poubelle et en cas de pluie, vous mettez tout dedans. Pas cher et léger. 
  • Pensez minimaliste : dans l’idéal, pourquoi pas essayer de trouver un sac à dos qui vous sera utile dans votre vie quotidienne (pour aller au travail, faire les courses, à la salle de sport etc) ?

Les bâtons de marche, est ce vraiment utile quand on commence la randonnée ?

Les bâtons de marche, ça vous parle ? Vous vous dites que c’est un peu le truc des randonneurs retraités ? Vous ne savez pas si vous allez oser marcher avec ça ?

En montée, en descente, sur du plat … Les bâtons de marche sont les compagnons de randonnée idéales. J’ai découvert la joie de la rando avec les bâtons au Népal. C’est d’ailleurs là bas que je suis en partie en trek seule pour la première fois. Pendant longtemps je n’ai pas été à l’aise dans les descentes, avec cette peur constante de glisser. Les bâtons m’ont vraiment aidé à me sentir plus sereine en m’apportant plus de stabilité. J’ai aussi parfois des douleurs aux genoux, et dans ce cas précis, l’utilisation des bâtons est salutaire.

Voici une petite liste des avantages à marcher avec des bâtons de randonnée :

  • Ils apportent stabilité, renforcent votre équilibre et donc évitent les chutes
  • Ils préservent vos articulations. Dans les descentes, il a été prouvé que l’utilisation des bâtons diminue de 25% l’impact sur les genoux. Dans les montées, ils sont également d’une grande aide car ils soulagent les quadriceps et muscles ischio jambiers.
  • Ils aident à répartir l’effort entre les jambes et les bras et ils vous donnent un rythme de marche. Avec des bâtons, vous serez moins fatigué et capable de marcher sur de plus longue distance. Si vous partez pour une courte randonnée (< 10 km) avec un dénivelé quasi nul, vous n’avez bien sûr pas forcément besoin de vos bâtons.

Attention à ne pas trop utiliser les bâtons de marche non plus !

Alors oui, les bâtons de marche sont très pratiques quand il y a du dénivelé. MAIS personnellement je pense les avoir trop souvent “sur” utilisé ce qui a été finalement contre productif sur le long terme. Par exemple, dans les descentes, je m’appuie trop sur mes bâtons et utilise donc moins mes muscles.

La lampe frontale, l’équipement de randonnée que l’on oublie vite !

La lampe frontale, c’est l’équipement de randonnée auquel on ne pense pas forcément et pourtant nous ne partons jamais sans ! Nous ne sommes jamais à l’abri de nous perdre ou de tout simplement vouloir rester à un super point de vue au coucher du soleil. Je trouve donc cela très pratique de toujours l’avoir avec soi. Alors bien sûr la lampe du téléphone peut faire l’affaire mais rien de mieux qu’une lampe frontale que ce soit en randonnée ou en bivouac.

Que dois-je mettre dans mon sac quand je pars en randonnée ?

Les vêtements et le matériel à mettre dans son sac à dos de randonnée

N’oubliez pas la règle d’or : chargez vous le moins possible. Marcher avec un sac trop lourd peut vite gâcher le plaisir de votre balade.

Selon la saison et l’environnement dans lequel vous marchez, vous ne prendrez pas les mêmes vêtements.

En montagne, un coupe vent / veste imperméable est toujours bon à avoir avec soi car la météo peut très vite changer.

Mais si vous partez simplement quelques heures et que les prévisions météo sont bonnes, ne vous encombrez pas et prenez simplement une petite polaire si vous êtes frileux par exemple.

Pour la sécurité et les imprévus !

Avoir avec soi une petite trousse de secours et un sifflet (si vous avez un souci ou vous retrouvez en danger) peuvent être intéressants pour votre sécurité, selon le niveau d’engagement de votre randonnée. Nous ne sommes pas vraiment bons élèves car nous n’avons pas toujours avec nous ce matériel, mais par prévention, je préfère vous en parler !

Soyez raisonnable et n’emmenez pas trop de “au cas où”. De toute façon c’est bien une chose que vous apprendrez vite par vous même … Nous sommes tous passés par là !

Une petite chose à ne jamais oublier : un petit rouleau de PQ !

S’il vous plait, si vous faites pipi à côté d’un sentier, ramenez dans votre poche votre petit bout de PQ. Si vous avez un besoin urgent, pensez à creuser un trou assez profond, loin des sources d’eau (et si possible, ramenez aussi votre PQ dans un petit sac, ou au moins rebouchez bien le trou).

Je ne pars évidemment jamais sans mon appareil photo. Un petit gadget high-tech qui peut être tout de même utile est une batterie externe.

Eau et nourriture en randonnée

Je suis plutôt gourmande et je marche toujours avec un petit encas. Il n’y a pas de règles, c’est selon les goûts de chacun. Dans l’idéal, essayons de privilégier les snacks sans (trop) de plastique !

Passons à la question de l’eau ! C’est évidemment essentiel de vous hydrater pendant ET après votre randonnée. J’ai très vite remarqué qu’une bonne hydratation permettait à mon corps de récupérer plus vite et de ne pas être courbaturée le lendemain.

J’ai écrit un article spécial sur la nourriture en randonnée : ici

Le camel bag : mon système d’eau favoris

Personnellement, je suis adepte du camel bag (la poche à eau que l’on glisse dans le sac à dos reliée à une pipette) et c’est l’un des équipement de randonnée indispensable selon moi. C’est très pratique car le camel bag évite de devoir enlever et mettre le sac à dos à chaque fois que l’on a soif (et je bois beaucoup). Thomas préfère boire dans une gourde, mais il boit peu (un vrai chameau). Je vous recommande toujours de partir avec 1.5L d’eau. Selon la longueur et l’environnement de votre randonnée, il vous sera possible de remplir votre gourde à une source d’eau.

Les systèmes de filtration et de purification

De plus en plus de personnes sont adeptes des gourdes filtrantes. J’ai failli me laisser tenter mais ces gourdes ne sont pas toujours très étanches. Et en général, elles sont plus lourdes que mon camel bag.

Nous purifions rarement l’eau que nous prenons dans les rivières et nous faisons toujours attention à nous servir dans les rivières où le courant est assez fort (donc pas dans les points d’eau stagnants), loin des champs d’animaux et de toute activité humaine en amont.

En général, nous avons avec nous des pastilles purifiantes dans le cas où nous ne sommes pas certains de la qualité de l’eau.

À la suite de quelques recherches, j’ai découvert un petit instrument qui en seulement 1 minute purifie 1L d’eau. C’est une lampe UV de la marque Steripen. Le prix à l’achat est un peu plus élevé que la gourde filtrante mais sa durée de vie est plus longue et nous pouvons l’utiliser avec n’importe quelle bouteille ou poche à eau.

Où acheter son équipement pour commencer la randonnée ?

La randonnée peut devenir une activité plus coûteuse dès lors que nous partons en itinérance et que nous souhaitons investir dans du matériel léger et de qualité. Mais pour une pratique débutante, vous pouvez très bien en profiter avec un petit budget.

Acheter d’occasion son équipement de randonnée

Depuis quelques années déjà, nous essayons d’acheter nos vêtements d’occasion. Fini la fast fashion et le shopping inutile. Quand il s’agit de vêtements de sport c’est vraiment un bon moyen de trouver des articles de qualité et très souvent peu portés voir neufs !

Par exemple, j’ai acheté ma veste imperméable Quechua NEUVE sur Vinted pour 49 euros alors qu’elle en valait plus de 100 !

J’ai également trouvé des vêtements de la marque Icebreaker (matière en mérino) pour des prix dérisoires …

  • Vinted : Femme ou homme, si vous ne connaissez pas encore Vinted, c’est le moment.
  • Les groupes spécialisés sur Facebook : des groupes de ventes se sont développés sur Facebook tels que “le bon coin du randonneur” ou “le bon coin du traileur”
  • Décathlon : Vous connaissez tous cette enseigne. Si vous ne trouvez pas votre bonheur sur le marché de l’occasion, c’est clairement ici que je vous conseille de vous équiper.

Si vous souhaitez louer du matériel, je vous invite à consulter cet article.

 
 

Campsider est la 1ère marketplace dédiée aux équipements de sport outdoor d'occasion

Campsider : c’est le marketplace des aventuriers, une plateforme pour acheter et vendre ses équipements de randonnée (et sports outdoor). Je vous recommande vivement cette plateforme crée par une équipe de jeunes passionnés.

 

Conclusion : l’équipement pour bien commencer la randonnée

Pour conclure, il n’y a donc pas besoin d’investir énormément dans son équipement de randonnée pour se lancer. Le plus important reste bien sûr une bonne paire de chaussures (et de chaussettes). Ne vous privez pas de partir à l’aventure si vous n’avez pas le budget adéquat pour investir dans du matériel haut de gamme.

Quand je suis partie en trek au Népal pour la première fois, mon matos n’était pas optimisé et pourtant c’est encore à ce jour l’une des plus belles expériences de ma vie.

Il ne vous reste donc plus qu’à vous lancer !

 

C'est le moment de laisser un petit commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ÇA VA VOUS PLAIRE !