Mon matériel de randonnée et ma daily routine

par Gwendoline
Publié: Mis à jour le

S’il y a bien une question que l’on me pose régulièrement c’est celle concernant mon matériel de randonnée. Quand on se prépare à partir en bivouac et à marcher plusieurs jours, porter un sac à dos lourd peut vite devenir un enfer.

Quand nous avons décidé de partir marcher 1000 kilomètres dans la Cordillère des Andes, nous avons passé des mois de préparation à choisir l’équipement le plus adapté à nos besoins. La randonnée en itinérance devient une pratique de plus en plus populaire et il n’est pas toujours simple de choisir du matériel qui nous correspond.

Au fil de nos aventures, j’ai remarqué que nous emportions presque toujours le même matériel de randonnée. J’ai donc décidé de vous partager dans cet article notre “daily routine” en rando et bivouac ainsi que la liste de matériel que nous utilisons.

Je vous détaille le matériel de randonnée que nous utilisons à deux, mais quand je pars en randonnée seule, je m’équipe de la même manière (pour les vêtements du moins !).

Sommaire

Ma liste de matériel de randonnée pour partir sur plusieurs jours est avant tout un exemple

Le matériel de randonnée peut être différent que l’on parte deux jours ou plusieurs semaines

Dans cet article je vous parle vraiment du matériel “de base” que nous prenons avec nous quand nous partons en itinérance sur plusieurs jours sur des sentiers balisés. 

La liste des vêtements, du matériel de cuisine et de couchage n’a pas changé depuis deux ans. Nous avons utilisé le même équipement pendant notre périple de 1000 kilomètres au Chili, la traversée de l’île du Sud de Nouvelle Zélande ou les randonnées plus courtes de quelques jours. Certaines choses ont bien sûr été renouvelées pour cause d’usure. 

En fait, ce qui varie le plus c’est la liste des “à côté”. Par exemple, on se passe très bien de GPS ou de panneau solaire quand nous partons seulement quelques jours. A l’inverse, j’emporte le drone quand nous partons 2 ou 3 jours mais jamais lors de randonnées longues distances. 

Le matériel de randonnée que l’on emporte ne sera pas forcément adapté à votre manière de marcher

Je vous donne ici une liste exhaustive du matériel que nous utilisons depuis plus de deux ans de vadrouille. 

Nous avons trouvé notre équilibre mais nous cherchons encore et toujours à optimiser certaines choses. Par exemple, notre sac de couchage n’est pas du tout adapté pour des randonnées estivales, mais pour le moment nous ne préférons pas investir dans un autre modèle.

Je vous parle donc ici de choses que nous avons vraiment testé, qui nous plaisent. Peut être, vous remarquerez que vous êtes plus à l’aise en partant avec plus ou moins de vêtements, avec plus ou moins de matériels pour la photos etc … 

D’ailleurs je serai curieuse de discuter avec vous sur le matériel que vous utilisez, donc n’hésitez pas à laisser un commentaire à la fin de l’article ou à me contacter via Instagram !

angelus hut track
En direction de Angelus Hut, Nouvelle Zélande

Notre daily routine quand on part / je pars (seule) en randonnée sur plusieurs jours

Avoir le bon matériel de randonnée, ça commence dès le matin !

Nous sommes du genre à nous lever tôt quand nous partons en randonnée sur plusieurs jours. J’adore me réveiller avec les premiers rayons du soleil. Ouvrir la tente, admirer le paysage et les couleurs changer. Alors, je ne vais pas vous mentir, il arrive aussi très souvent que la météo ne soit pas de notre côté ou bien que nous nous réveillions bien avant le soleil … et dans ces cas-là, nous sommes content d’avoir notre lampe frontale à portée de main.

La lampe frontale : voici donc le premier outil indispensable en randonnée. On s’en sert le matin au réveil, la nuit pour aller faire pipi … Bref, elle est pratique quand il fait nuit vous avez compris.

Le petit déjeuner en randonnée

Je fais partie de ces personnes qui ont généralement besoin d’un petit déjeuner pour bien commencer la journée. Et puis de manière générale je mange bien, alors la popote est très importante en randonnée.

Quand on part en trek sur plusieurs jours, nous mangeons presque toujours la même chose au gramme près ou presque ! (article sur la nourriture en rando)

Bien s’habiller pour partir en randonnée

Une fois le petit déjeuner pris, il faut sortir de son duvet et s’habiller. Ce n’est pas toujours la partie la plus sympa, surtout quand il fait froid … 

Pour nous l’idéal est d’avoir seulement une tenue de jour et une tenue de nuit. Quand on souhaite partir en rando avec un sac à dos léger, c’est souvent au niveau des vêtements qu’il faut commencer à réfléchir. Bien souvent et surtout quand on débute, on se charge beaucoup trop. On prend beaucoup de vêtements “au cas où”

Pendant nos deux randonnées de longue distance au Chili et en Nouvelle Zélande, nous n’avions que très peu de vêtements et nous n’avons jamais eu froid.

Je privilégie au maximum la laine mérinos pour les sous vêtements, chaussettes et t-shirts.

Pour ranger nos affaires nous avons choisi d’acheter deux sac étanches de 13 litres. L’un sert pour ranger les vêtements et l’autre pour ranger le sac de couchage. Quoi qu’il arrive, nous sommes sûrs que nos affaires resteront au sec. 

Nous rangeons toujours le sac de couchage avec le drap de soie.

sac de couchage cumulus
Mon sac de couchage, Cumulus Panyam 600 face au glacier Brewster, Nouvelle Zélande

Notre journée type quand on part plusieurs jours en randonnée 

Généralement nous marchons environ 7 ou 8 heures par jour. Nous aimons prendre le temps, papoter, faire des photos, nous baigner quand c’est possible … 

Dans notre sac et à portée de main, nous retrouvons cette liste de petites choses bien pratique :

Comme je vous l’ai expliqué dans mon article “conseils & astuces pour bien débuter la randonnée”, je ne pars jamais sans mes bâtons. Ils sont très utiles pour soulager les genoux quand le sac est bien chargé.

Nous prenons généralement des pauses de 10/15 minutes toutes les 2h30.

L’installation du bivouac

Quand la fin de journée arrive, il est temps de trouver un coin idéal pour camper. On s’imagine souvent que le coin idéal c’est le coin où la vue est la plus belle, mais en réalité ce que nous cherchons avant tout c’est un endroit plat, proche d’une source d’eau, et si possible abrité du vent ! Alors parfois on a de la chance et on campe dans des endroits magnifiques (comme à côté du glacier Brewster), mais parfois on se retrouve dans une petite forêt à l’abri du vent sans la vue … Ca a souvent été le cas en Patagonie !

La tente, notre maison depuis quelques années

Notre maison c’est notre tente MSR Hubba Hubba NX et son tapis de sol. J’en parlerai plus en détail dans le tableau ci dessous, mais je peux déjà vous dire que OUI ce fut un très bon investissement. Pour bien dormir, j’ai choisi un matelas gonflable. C’est pour moi l’un de mes meilleurs investissement pour la randonnée, mon sommeil n’a pas de prix ! Thomas se contente d’un matelas en mousse (le Thermarest Z lite), beaucoup moins confort mais ultra robuste et pas cher. Pour les sacs de couchage, nous avons choisi deux Panyam 600 de la marque Cumulus. 

Pour vous aider à trouver le sac de couchage idéal, j’ai écrit un article très complet : ici

Après avoir trouvé le spot idéal pour le bivouac, c’est l’heure de la douche ! Nous trouvons généralement toujours un petit point d’eau pour nous laver quand on part en randonnée plusieurs jours.

Se laver quand on part en bivouac

“Se laver” est un bien grand mot. Généralement nous nous rinçons simplement dans la rivière. On évite d’utiliser du savon ou shampoing et si c’est le cas, nous choisissons avec attention un savon solide 100% naturel (enfin c’est Thomas qui s’amuse à lire la liste des compositions).

Pour se sécher, notre petit luxe : un petit morceau de serviette découpée. Je n’aime pas du tout les serviettes micro fibre, je préfère donc un petit carré de serviette éponge ! 

J’aime pouvoir me coucher dans mon sac de couchage “propre”, je trouve que je dors vraiment mieux que si je me sens “poisseuse”.

Une fois propre, nous sommes prêts pour le diner … Pas toujours appétissant c’est tout de même le plus gros repas de la journée alors je ne fais pas la fine bouche.

Je suis une vraie marmotte, et il n’est pas rare que j’aille au lit à 20 heures (pour ne pas dire 19 heures !). Je profite de ce petit moment au chaud dans mon duvet pour regarder mes photos / faire des petits montages vidéo, écrire dans mon carnet ou lire !

Liste détaillée de notre matériel de randonnée

Parceque les tableaux Excel c’est la vie, voici LA liste de notre matériel de randonnée. Je vous explique ici pourquoi nous avons choisi ces équipements / vêtements et enfin je vous donne notre ressenti après 2 ans d’utilisation !

A l’avenir j’aimerai tendre vers un mode de voyage ultra léger et ce pour plusieurs raisons :

  • Préserver mes petits genoux : c’est un peu l’un de mes points faibles, donc je préfère éviter de les solliciter avec trop de poids !
  • Voyager de manière minimaliste c’est aussi partir l’esprit léger. Je trouve ça toujours agréable de ne pas avoir à trop se soucier du matériel que l’on amène. 
  • Même si acheter du matériel de qualité et léger peut vite coûter cher, après quelques années les achats sont rentabilisés (surtout si on achète d’occasion). C’est finalement plus économique que d’accumuler un tas de matériel de randonnée inutile. 
 

Conseils & astuces pour partir avec un sac à dos plus léger

Si vous avez du mal à faire des choix, on a trouvé une petite technique qui pourrait vous aider.

Il vous suffit de suivre ces 3 étapes :

Etape 1 : séparer ses affaires en deux tas

  • 1 tas avec les affaires dont on va se servir tout les jours : l’essentiel
  • 1 tas avec le reste : non essentiel

Etape 2 : dans le tas non essentiel, trouvez les objets dont on pourrait se servir tout les jours ou presque

Faire à nouveau deux tas :

  • 1 tas avec les affaires que l’on pense pouvoir utiliser tout les jours
  • 1 tas avec le reste

Etape 3 : choisir quelques objets dans le tas “susceptible de servir tout les jours” selon vos goûts

Mais n’oubliez pas : chaque objet que vous prendrez, vous serez obligé de le porter pendant toute la durée de votre trek ! Donc faite la chasse au superflu !

Quand Thomas est parti sur le Chemin de Compostelle son sac pesait 22 kilos. Après quelques jours de marche, il est allé à la poste et à préparer un colis de 6 kilos à renvoyer ! Bon il faut dire qu’il avait emmener une hache, 4 livres et 6 balles de jonglage …

Encore une fois, « essentiel » ou non est vraiment une histoire personnel et qui dépend de la durée de la randonnée.

Conclusion : le choix de son matériel de randonnée

Il n’y a pas de liste idéale ou de manière de randonner meilleure qu’une autre. Chacun a ses habitudes. Certaines personnes ne partiront jamais sans leur cafetière, d’autres sans leur ours en peluche …

Après une ou deux randonnées en itinérance, vous cernerez beaucoup mieux vos besoins.

Acceptez de faire des erreurs au début, vous emmenerez probablement un tas de chose inutile. C’est normal, nous passons tous par là !

Le plus important c’est de vous lancer et de profiter de la nature en adoptant la philosophie « leave no trace », c’est à dire ramenez vos déchets et respectez l’environnement.

Et enfin, privilégier la location de votre matériel de randonnée si vous ne partez que quelques jours par an.

Et vous alors, c’est quoi votre petit objet indispensable dans votre sac de randonnée ? 

bivouac en tente en nouvelle zélande
Bivouac de rêve au pied du Glacier Brewster

2 commentaires

Ulysse 15/03/2021 - 08:50

Super article !!
Concernant le duvet, je pensais prendre un colombus car le rapport qualite/poids/prix est intéressant.
Cependant pour du trois saisons automne printemps été, jhesite entre le 600 que tu as et le lite line 400 ui est à 700gr contre 910 pour le tien. Avex le recule que tu as, est ce que la température confort a-6 de ton duvet ta fait sentir un confort indispensable sur les nuits froide ou est ce que un 0° aurait suffit. Si je dis pas de bêtises tu ne vas pas sur des treks en hiver pour l’instant.
Autrement, bon vent et continue à nous faire voyager et partager ton aventure.

Répondre
Gwendoline 15/03/2021 - 01:06

Hello Ulysse ! Merci beaucoup pour ton retour ça fait plaisir. Alors perso je suis assez frileuse donc pour le coup on a quand même eu des nuits négatives en automne au Chili ,Canada et Printemps NZ (-3 max je pense), donc j’étais bien contente d’avoir ce modèle (le 600). Après si tu n’es pas un grand frileux à toi de voir mais je pense que le 600 c’est vraiment un bon investissement qui assurera tes arrière même pendant des nuits bien fraîches ! Je vais écrire prochainement un retour d’expérience complet sur le panyam et notre utilisation. C’est tellement dur de choisir le modèle qui convient à sa pratique 😅

Répondre

C'est le moment de laisser un petit commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ÇA VA VOUS PLAIRE !