Gillespie Circuit : trek de 3-4 jours dans le Mount Aspiring National Park (île du sud – Nouvelle Zélande)

par Gwendoline
Publié: Mis à jour le

Le trek du Gillespie Circuit était dans ma longue liste des randonnées à faire pendant mon PVT. Ce trek de 3 ou 4 jours se trouve dans le parc national du Mont Aspiring situé dans l’île du sud de Nouvelle Zélande. 16 mois après mon arrivée, je trouve finalement le temps de partir sur les sentiers de cette randonnée. Je décide de partir seule, l’occasion idéale pour prendre mon temps, tester ma nouvelle GoPro et me familiariser avec les traversées de rivières sans binôme. 

Dans cet article je vais vous donc vous donner les informations essentielles à savoir avant de partir sur le Gillespie Circuit. Et pour finir, vous trouverez un petit compte rendu de cette aventure en solo. 

Gillespie Circuit, le trek de 3-4 jours dans Mont Aspiring National Park : tout ce qu’il faut savoir pour partir.

Vlog de la p’tite aventure sur le Gillespie Circuit

La randonnée de Gillespie Circuit : tout ce qu’il faut savoir pour partir 

Les informations pratiques pour le trek Gillespie Circuit

Attractivité : 5/5 
Difficulté : ⅘  
Distance : 58 kilomètres
Dénivelé : + 1800 m 
Durée : 3 ou 4 jours
Où se garer : pour rejoindre la Siberia Valley, il faut se garer au bout de Wilkin Road – Pour rejoindre la Young Valley, il faut marcher depuis les Blue Pools via le Blue Young Link Track (se garer au parking des Blue Pools) SI la rivière est infranchissable, sinon il y a un petit parking 2 km après Makarora sur la gauche (en venant de Wanaka). De là vous pouvez traverser la rivière Makarora et rejoindre le sentier qui va vers la Young Valley.
Meilleure période : de décembre à mars (période estivale)
Du réseau : il n’y a pas de réseau – WiFi à Makarora

Les informations officielles du DOC sont ici.

Carte du Gillespie Circuit
Carte du Gillespie Circuit

Préparer son itinéraire pour le Gillespie Circuit

En détail

La particularité du Gillespie Circuit est qu’il faut traverser la rivière Makarora au début et à la fin du trek. En cas de forte pluie ou en début de saison (fonte des neiges), traverser cette rivière peut devenir impossible. Je vous recommande donc de vous renseigner au préalable au DOC de Wanaka. 

En période estivale et par beau temps, traverser la rivière Makarora ne devrait pas vous poser de problème. Quand j’y suis allée, le courant n’était pas fort et l’eau arrivée à hauteur de genoux maximum.

Il est également possible d’organiser un jet boat depuis/vers Keryn Forks. Je ne me suis pas renseignée sur cette option priviligiant la marche pour deux raisons : 

  • Utiliser un moyen motorisé alors qu’il existe un sentier pour y accéder enlève le charme du trek (avis personnel) 
  • Marcher est clairement la solution la plus économique !

J’ai commencé le circuit par la Young Valley et j’ai donc terminé dans la Wilkin Valley. Le trek est faisable dans les deux sens.

Ce sens peut être intéressant pour une raison : vous avez besoin de réserver la Siberia Hut. En choisissant de passer votre deuxième nuit dans celle-ci, cela vous permet d’arriver plus tard à la hut tout en étant sûr.e que vous aurez un lit dans la hut.

L’itinéraire optionnel à ne pas manquer sur le Gillespie Circuit est le détour vers le Lac Crucible. J’ai décidé au dernier moment de ne pas y aller car mon genou commençait à être douloureux après la descente du Gillespie Pass. Les retours des autres randonneurs sont unanimes : le lac est magnifique !

Des idées d’itinéraires pour le Gillespie Circuit

Voici deux idées d’itinéraires pour le Gillespie Circuit dans le parc national du Mont Aspiring dans l’île du Sud de Nouvelle Zélande :

  • 1 : départ de la Young Valley – Nuit à Young Hut
  • 2 : Gillespie Pass – lac Crucible – Siberia Hut
  • 3 : Keryn Forks – Wilkin Road
  • 1 : départ de la Young Valley – Nuit à Young Hut
  • 2 : Gillespie Pass – Siberia Hut
  • 3 : Lac Crucible – Siberia Hut
  • 4 : retour Wilkin Road
Young Valley
Young Valley

Les petites choses que l’on aime savoir avant de partir

🏠 Vous pouvez camper sur le Gillespie Circuit ou dormir en hut : les deux huts principales sont Young Hut et Siberia Hut. Young Hut est une serviced hut à 15$ (gratuite si vous avez le backcountry hut pass), premier arrivé, premier servi.

Siberia Hut est également une serviced hut (gratuite avec le pass) mais il est obligatoire de faire une réservation (même système que pour la Brewster Hut : réservation en ligne ou au DOC).

Pour tout savoir sur les hut, c’est par ici !

Dans la Young Valley, le petit spot idéal pour camper se situe sur le plateau juste avant le Gillespie Pass. Dans la Siberia Valley, il existe de nombreux spots superbes pour poser sa tente le long de la rivière. Il est interdit de camper au bord du lac Crucible.

🔨 Le chemin le long de la rivière Young et jusqu’au début du Gillespie Pass est bien balisé. Il n’y a pas de difficulté particulière. Le chemin monte graduellement entre le Top Forks camping et Young Hut. La montée en direction du Gillespie Pass est bien balisée et assez raide par endroit. J’ai trouvé la descente vers la Siberia Valley plus longue et un peu dure sur les genoux. Prenez votre temps. Ensuite c’est une partie de plaisir jusqu’à Siberia Hut, le chemin est plat. Entre Siberia Hut et la sortie à Wilkin Road, le chemin alterne entre flat et forêt. Le chemin est généralement bien formé (sauf par endroit, sur de courtes distances, où c’est plus raide).

❄️ Le chemin qui va au lac Crucible est très raide. Les randonneurs préfèrent y aller sans leurs gros sacs.

🚰 La seule portion où vous risquez manquer d’eau c’est au niveau du Gillespie Pass.

✅ Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de faire le circuit en entier, je vous recommande tout de même d’aller faire un tour dans la Siberia Valley qui est vraiment magnifique.

Young Hut

Carnet de voyage du trek Gillespie Circuit

Partir seule sur le Gillespie Circuit, un petit moment pour soi en Nouvelle Zélande

J’ai décidé sur un coup de tête de m’octroyer une petite pause pour MOI. Entre la vie à 2 en van et sur les sentiers du Te Araroa et puis la vie avec la cherry family, je n’ai finalement pas eu beaucoup de temps pour moi.

Ce petit trek sur le Gillespie Circuit est donc un temps où je n’ai pas besoin de parler. Un temps où je peux juste me perdre dans mes pensées, marcher et m’émerveiller.

C’est aussi un temps aussi pour booster un peu plus ma confiance. Cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti cette petite excitation avec une pointe de stress à la veille du départ. Je ne suis partie que 3 jours mais cela m’a suffit pour me rappeler que je peux être une super aventurière, un brin tête en l’air.

Et puis finalement ce fut aussi un temps pour écouter mon corps et réussir à prendre de sages décisions. Apprendre à se dire NON et à ne pas vouloir toujours en faire plus. Mon genou se remet en forme (très) doucement et cette randonnée m’a donc forcé à aller moins vite, moins loin …

Traverser la rivière Makarora : premier défi sur le Gillespie Circuit

Le premier jour, Thomas me dépose au parking. Petit check de dernière minute et je m’élance sur les sentiers du Gillespie Circuit avec une petite pointe d’inquiétude : je dois commencer par traverser à gué la rivière Makarora. J’observe, je range le téléphone et armée de mes batons je traverse la rivière. La météo est parfaite depuis quelques jours et à cette période de l’année il n’y a vraiment pas de difficulté. L’eau arrive au niveau des genoux et il n’y a pas trop de courant. 

Me voilà de retour sur le sentier le long de la rivière Young. C’est tellement plaisant de se retrouver ici après plusieurs semaines de travail dans les champs de cerisiers. Le chemin qui mène à Young Hut est dans la forêt. Je prends le temps d’observer chaque oiseau, chaque plante, chaque petit détail.

Arrivée à Young Hut où je passe ma première nuit sur le Gillespie Circuit

J’arrive à Young Hut en fin d’après-midi. La hut de 20 personnes est imposante d’autant plus que je passe la grande partie de la soirée seule : le grand luxe. J’en profite pour faire quelques plans avec le drone, mais je me rappelle rapidement que je suis au pays des sandflies. L’endroit est idyllique mais difficile de rester longtemps dehors quand ces petites mouches viennent me piquer le moindre bout de peau qui dépasse !

Je reprends les bonnes habitudes du Te Araroa, je commence à m’étaler dans la hut et je pars à la recherche d’un petit cours d’eau pour aller prendre une petite douche.

Je mange mon couscous, je trie mes photos et je pars me coucher. Une vraie marmotte. Je veux partir le lendemain pour profiter du Gillespie Pass et me donner le temps d’aller au lac Crucible.

Deuxième journée sur le Gillespie Circuit, direction le Gillespie Pass

Siberia Valley Gillespie Circuit
Siberia Valley

Je quitte Young Hut alors qu’il est à peine 7 heures du matin. J’adore profiter des premières lueurs du jour quand je suis à la montagne. Et puis, je préfère marcher quand il fait frais. Alors que je commence à monter en direction du Gillespie Pass, j’entends au loin des Kea.

Je monte tranquillement et je me retourne pour admirer la vallée Young et les sommets qui se découpent dans le ciel. Encore une fois, je réalise la chance que j’ai d’être ici, en Nouvelle Zélande, en cette période. Seule à haute voix, je me is que je me sens bien ici.

Encore quelques efforts et je serai au plus haut point du Gillespie Circuit situé à 1600m d’altitude. La vue est incroyable et le Mont Awful se laisse apercevoir. Il porte d’ailleurs très mal son nom car je le trouve très esthétique. 

Après 2h30 de montée, je m’offre une petite pause. Il n’y a pas un brin de vent, et les rayons du soleil matinal ne sont pas encore trop agressifs.

Pourquoi je ne suis pas allée voir le lac Crucible

Partir sur le Gillespie Circuit alors que mon genou commence tout juste à aller mieux (petite tendinite rotulienne) n’était pas forcément l’idée du siècle. J’ai tout de même pris toutes les précautions et j’ai vraiment marcher doucement et pris des pauses régulières. 

Bref, dans tous les cas les descentes raides sont difficilement compatibles avec des genoux fragiles. La descente depuis le Gillespie Pass m’a semblé durer une éternité. Le chemin est raide par endroit mais il y a surtout des endroits où je dois faire de grands pas, et ça mon genou il n’aime pas ça du tout. 

Je rejoins après une bonne heure, la petite stream Gillespie. Je prends une bonne pause et je vais mettre mes jambes dans l’eau. C’est froid mais tellement agréable !

La Siberia Valley, un petit paradis en été !

Photo drone Gillespie Circuit
Petite pause le long de la Siberia Stream

Arrivée dans la Siberia Valley, je reprends une pause et cette fois je me baigne complètement. Il fait super chaud, le contraste de température avec la rivière est vraiment saisissant ! Je décide de ne pas faire le détour en direction du lac Crucible. Bien sûr, je suis un peu déçue, frustrée même mais je sens que mon genou commence à tirer. Je prends cela comme une alarme, mon corps me dit “stop”. 

Mais, je pense à la prochaine randonnée qui m’attends avec Thomas et les copains, il ne faut pas que je me fasse mal avant !

Le reste de la journée prend des airs de vacances. Il ne me reste qu’une heure de marche pour rejoindre la hut Siberia. Je marche quelques minutes le long de la rivière et je trouve alors le spot parfait pour une petite pause. L’eau est transparente et très fraîche. Ici, je me dis que je suis vraiment en train de vivre ma meilleure vie.

Nuit à la hut Siberia et retour à la civilisation

Contrairement à la veille, la hut Siberia est bien plus populaire et nous sommes une petite dizaine. Je papote et fais la rencontre de deux jeunes kiwi qui sont en train de traverser toutes les Alpes du Sud complètement hors des sentiers. Un périple incroyable qui fait très envie !

Pour ne pas changer, je crois que je suis la première au lit et aussi la première à partir le lendemain matin !

Je suis surprise en apprenant qu’il y a autant de personnes à prendre le jet boat pour retourner à Makarora. Le chemin qui mène à la Wilkin Road est relativement plat et agréable. Je prends mon temps et j’apprécie ces derniers moments de calme le long de la rivière. 

Après quelques heures de marche, j’aperçois au loin la rivière Makarora, Thomas doit être de l’autre côté. Je marche, je marche … Finalement c’est plat mais j’ai l’impression de ne pas avancer. Le sentier passe alors au milieu d’un champ de jeunes taureaux. Je ne suis pas rassurée et je fais un grand détour pour ne pas les surprendre. Pas de chance, je crois distinguer au loin Thomas qui est en train de courir à ma recherche. Je l’appelle mais c’est trop tard.

J’arrive à la voiture et comme je m’en doutais il n’est pas là ! On s’est croisé de peu. A peine remise de mes émotions, nous repartons le lendemain pour la randonnée de Brewster Glacier.

Conclusion du trek Gillespie Circuit : 

Le trek Gillespie Circuit est une très chouette aventure sur plusieurs jours à seulement 1h de Wanaka. Si vous êtes dans le coin, je vous recommande vivement cette randonnée que vous soyez débutant.e ou plus expérimenté.e vous apprécierez les paysages de ces magnifiques vallées. 

C'est le moment de laisser un petit commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ÇA VA VOUS PLAIRE !